Login Mot de passe ! Alerte Boss !
Précédents éditoriaux  
 
Défi MaiPoils, le mois du poil
Initiative québécoise soutenue par la jolie rousse Paméla Dumont qui semble avoir récemment entamé une (...)
Les 10 raisons de préférer
ses poils pubiens

Voici 10 raisons rigolotes (et sérieuses à la fois !) pour garder vos poils pubiens ! Nous insisterions (...)
Le féminisme, une idéologie dépassée
Les combats des femmes d’aujourd’hui ne peuvent être ceux des féministes d’hier : les Antigones entendent (...)
La machisme ne tue pas... le ridicule
On ne rigole pas ! Une militante féministe s'enchaîne nue contre "le machisme qui tue" ! Si le machisme (...)
La Vie d'Adèle ou le navet sans poils
On devinait ce film, encensé par la critique (un signe qui ne trompe pas), comme le bras armé de l'idéologie (...)
Lady Gaga lit Téléchatte !
Edito express pour signaler à nos chers lecteurs (et lectrices bien sûr) que Lady Gaga lit Téléchatte (...)
Lady Gaga, l'anti-Téléchatte !
Il y a chez Lady Gaga comme un condensé de tout ce qui nous répugne ici à Téléchatte, et c'est en soi (...)
Les Antigones, les anti-Femen ?
Depuis notre éditorial précédent Les FEMEN ou le féminisme idiot, où nous avions démontré que (...)
Les FEMEN ou le féminisme idiot
Nous avions déjà prévenu plusieurs fois nos chers lecteurs de l'arnaque FEMEN, féministes autant que (...)
Bientôt Noël, offrez des poils !
Noël approche, l'hiver avec ! Offrez des poils à votre mari ou votre copain ! Quel cadeau que de découvrir (...)
Wikipédia, reflet d'une société et à la fois son complice !
Wikipédia, en tant qu'encyclopédie de référence consultée par toutes et tous, bien souvent premier résultat (...)
Disparition d'une chatte mythique
Sylvia Kristel, célèbre actrice du non moins célèbre film Emmanuelle, nous a quitté. Il y a donc (...)
La page Téléchatte censurée par FaceBook !
Notre page, pourtant éloignée de toute pornographie, a été fermée par FaceBook ! Pourtant nous n'y mettions (...)
Un médecin américain met en garde contre l'épilation !
Une fois n'est pas coutume, nous cédons la plume au Dr Emily Gibson dont nous traduisons in extenso l'article (...)
Isabelle Ferron chante Le Poil
Je voudrais vous parler de lui,
Vous parler d'un être meurtri,
Dont on se moque dont on rit,
C'est (...)
Chronique du Dr. Solano
Très intéressante chronique du Dr Catherine Solano, sexologue, sur Radio France International. Dans cette (...)
L'Euro est mort !
L'Euro est mort : on nous l'annonce de partout, c'est un secret de polichinelle, même d'éminents (...)
2012, la fin du Monde ?
Nous ne voulions pas céder au catastrophisme ambiant : chomage de masse, délinquance, perte des repères (...)
Telechatte soutient Miss Nationale !
Face à la miss Endemol, héraut de la société du spectacle et de l'argent, la populaire Geneviève (...)
Le poil ou le féminisme bien pensé
Comme disait Noam Chomsky, les dictatures ont besoin de la force pour imposer, les démocraties (surtout (...)
Les catégories de l'entendement
Il est des chattes comme de la Raison -d'ailleurs n'est-ce pas raisonnable de laisser la Nature faire (...)
Editorial de bienvenue
Bienvenue sur le tout nouveau site consacré aux chattes naturelles, cet espace sacré que le Malin veut (...)
Un médecin américain met en garde contre l'épilation !
 

Une fois n'est pas coutume, nous cédons la plume au Dr Emily Gibson dont nous traduisons in extenso l'article à propos de l'épilation. Article qui a été repris ci et là, mais jamais encore traduit dans toute sa longueur.

Le voici !


La guerre contre les poils pubiens doit s'arrêter

J'ai du rater la déclaration de guerre aux poils pubiens.

Cela a du se passer quelque part dans la dernière décennie parce que la quantité de temps, d'energie, d'argent et d'émotion qu'hommes et femmes ont dépensé à supprimer chaque poil de leurs parties génitales est astronomique. L'industrie de l'épilation, y compris les professionels de la médecine qui font de la publicité pour leurs services spécialisés à l'adresse de ceux qui cherchent le look "propre et dévoilé", est en croissance exponentielle.

Mais pourquoi s'en prendre aux petits poils pubiens ? Quelques théories sociologiques suggèrent que cela est lié aux modes des strings et bikinis, certaines actrices ou acteurs, un désir de retour à l'enfance, une volonté malavisée d'hygiène ou pour être plus attirant pour son partenaire. Sûrement les êtres humains ne sont pas aussi naïfs pour être sensibles à la mode et aux préjugés.

C'est malheureusement une mauvaise guerre. Il y a longtemps que les chirurgiens ont compris que raser une partie du corps préalablement à une opération augmente plutôt que diminue les infections opératoires. Peu importe le prix et la complexité des armes utilisées (lames de rasoir, rasoirs électriques, pinces à épiler, épilation à la cire, crèmes dépilatoires, électrolyses), les poils, comme les mauvaises herbes, poussent toujours et même gagnent la bataille. Mais pendant ce temps, la peau souffre des effets d'un champ de bataille agressé.

L'épilation des poils pubiens irrite naturellement et enflamme les follicules pileux qui subsistent, laissant de microscopiques plaies ouvertes. A moins de devenir une brosse à poils, il est nécessaire d'épiler fréquemment pour rester doux, ce qui cause des irritations régulières de la zone rasée ou épilée. Quand les irritations sont combinées avec l'environnement humide et chaud des parties génitales, il devient un magnifique bouillon de culture pour certaines des pires bactéries pathogènes, à savoir les streptocoques du groupe A, les staphylocoques dorés et son cousin récemment muté et résistant à la Méthiciline (NDT : antibiotique). Il y a une augmentation des furoncles et des abcès, nécessitant des incisions pour drainer l'infection, entrainant des cicatrices pouvant être importantes. Il n'est pas du tout rare de trouver des pustules ou autres papules sur les parties génitales rasées.

En outre, j'ai déjà vu de la cellulite (infection bactérienne des tissus mous sans abcès. NDT : à ne pas confondre avec la "cellulite", capitons gras sous la peau) du scrotum, des grandes lèvres et du pénis, provenant de la propagation des bactéries dûes au rasage ou dûes au contact sexuel avec des streptocoques ou des staphylocoques provenant du partenaire.

Certains cliniciens constatent que les zones pubiennes fraîchement rasées sont aussi plus vulnérables aux infections à l'herpès en raison des blessures microscopiques exposées au virus transporté par la bouche ou le sexe du partenaire. Il s'ensuit qu'il y a un risque de propagation des autres maladies IST (NDT : anciennement MST) également.

Les poils pubiens ont une raison d'être, ils amortissent les frottements pouvant causer une abrasion de la peau et des blessures, une protection contre les bactéries et autres pathogènes indésirables, et ils sont le résultat visible des hormones adolescentes, c'est à dire certainement rien dont on doit avoir honte.

Il est temps de déclarer une trêve à la guerre contre les poils pubiens, et leur permettre de rester où ils doivent être. Nous devons encourager nos patiens à les laisser tranquille.

Dr Emily Gibson

Source : KevinMD
Traduction : Téléchatte


 
 
 
Vos commentaires
(du plus récent au plus ancien)
 
 
Anonyme

pourquoi pas ?
 
Anonyme

Tout dépends des gouts encore une fois... Mais un sexe avec des poils tout doux c'est toujours plus agréable qu'un sexe plein de pustules... question de gout me direz-vous ... mais sans moi merci. Cela dit l'article lui en revanche nous donne des informations intéressantes. Ca touche surtout des jeunes femmes/hommes je supposes?, Les premières personne à se rendre compte des inconvénient ou des effets secondaires, sont les utilisatrices elles mêmes, elles le savent déjà que ça irrite fortement et que ça peu amené des infections en tout genre ... la pression social, l'impression de se laissé aller et de ne pas prendre soins de son corps en cas de non rasage, les copines qui se rase toutes, sans doutes la peur d'être marginaliser, ou ridicule tout simplement, même si ça ne tue pas, encore de nos jours ça dicte le quotidien de certaine personne ... Certaines arrêtent de se raser d'ailleurs après avoir eu des problèmes de peau à répétition au niveau des entre cuisse, du sexe et autre, sachant que c'est contagieux dans la plupart des cas et que ça se propage plutôt rapidement, encore plus si la personne a des démangeaisons, - même si elles n'y voient pas toujours le lien de cause à effet, elles se rendent bien compte qu'il y a un soucis - ça peut très vite devenir gênant.
 
Anonyme

vive le naturel qui reviens aux galop!
 
Anonyme

Un beau sexe naturel!!!
 
Anonyme

J'arrête demain !! :-)
 
---::---
Merci de respecter la bonne tenue du site. Aucun propos vulgaire, injurieux ou à caractère pornographique ne seront tolérés.
Nos éditos , tu les respectes ou tu les oublies.
 
De : Anonyme
 
Protégez votre pseudo, et devenez célèbre : inscrivez-vous !
 
Diffusez votre chatte
et devenez célèbre !
 

Vous aussi vous pouvez devenir célèbre et diffuser votre chatte :-) !

Transmettez-nous vos photos, et nous les mettrons en ligne avec vos commentaires personnels, en tout anonymat !

Rendez-vous dans l'espace :

Je partage ma Chatte
 
 
--:--

 

 Chattes Galerie -  Chattes Célèbres -  Chattes Rétros / Vintage -  Chattes Naturistes / Nudistes - Chattes dans l'Art - Chattes de Résistantes
Téléchatteuses - Editos -  Revue de presse - Fiches pédagogiques - Sondages -  Visuels -  TV-Chatte -  Vidéos adultes

Contacts - Mentions légales - Sitemap
© 2011 - Telechatte® A Pussy Way of Life®