Login Mot de passe ! Alerte Boss !
Précédents éditoriaux  
 
Les perversions du marketing
Quand le marché de l'épilation doit composer avec les tendances (absurdes) du féminisme pro-poils, (...)
Les risques de l'épilation !
Cela fait plus de 10 ans que Téléchatte prévient, et voilà enfin que les médias relayent et les médecins (...)
Défi MaiPoils, le mois du poil
Initiative québécoise soutenue par la jolie rousse Paméla Dumont qui semble avoir récemment entamé une (...)
Les 10 raisons de préférer
ses poils pubiens

Voici 10 raisons rigolotes (et sérieuses à la fois !) pour garder vos poils pubiens ! Nous insisterions (...)
Le féminisme, une idéologie dépassée
Les combats des femmes d’aujourd’hui ne peuvent être ceux des féministes d’hier : les Antigones entendent (...)
La machisme ne tue pas... le ridicule
On ne rigole pas ! Une militante féministe s'enchaîne nue contre "le machisme qui tue" ! Si le machisme (...)
La Vie d'Adèle ou le navet sans poils
On devinait ce film, encensé par la critique (un signe qui ne trompe pas), comme le bras armé de l'idéologie (...)
Lady Gaga lit Téléchatte !
Edito express pour signaler à nos chers lecteurs (et lectrices bien sûr) que Lady Gaga lit Téléchatte (...)
Lady Gaga, l'anti-Téléchatte !
Il y a chez Lady Gaga comme un condensé de tout ce qui nous répugne ici à Téléchatte, et c'est en soi (...)
Les Antigones, les anti-Femen ?
Depuis notre éditorial précédent Les FEMEN ou le féminisme idiot, où nous avions démontré que (...)
Les FEMEN ou le féminisme idiot
Nous avions déjà prévenu plusieurs fois nos chers lecteurs de l'arnaque FEMEN, féministes autant que (...)
Bientôt Noël, offrez des poils !
Noël approche, l'hiver avec ! Offrez des poils à votre mari ou votre copain ! Quel cadeau que de découvrir (...)
Wikipédia, reflet d'une société et à la fois son complice !
Wikipédia, en tant qu'encyclopédie de référence consultée par toutes et tous, bien souvent premier résultat (...)
Disparition d'une chatte mythique
Sylvia Kristel, célèbre actrice du non moins célèbre film Emmanuelle, nous a quitté. Il y a donc (...)
La page Téléchatte censurée par FaceBook !
Notre page, pourtant éloignée de toute pornographie, a été fermée par FaceBook ! Pourtant nous n'y mettions (...)
Un médecin américain met en garde contre l'épilation !
Une fois n'est pas coutume, nous cédons la plume au Dr Emily Gibson dont nous traduisons in extenso l'article (...)
Isabelle Ferron chante Le Poil
Je voudrais vous parler de lui,
Vous parler d'un être meurtri,
Dont on se moque dont on rit,
C'est (...)
Chronique du Dr. Solano
Très intéressante chronique du Dr Catherine Solano, sexologue, sur Radio France International. Dans cette (...)
L'Euro est mort !
L'Euro est mort : on nous l'annonce de partout, c'est un secret de polichinelle, même d'éminents (...)
2012, la fin du Monde ?
Nous ne voulions pas céder au catastrophisme ambiant : chomage de masse, délinquance, perte des repères (...)
Telechatte soutient Miss Nationale !
Face à la miss Endemol, héraut de la société du spectacle et de l'argent, la populaire Geneviève (...)
Le poil ou le féminisme bien pensé
Comme disait Noam Chomsky, les dictatures ont besoin de la force pour imposer, les démocraties (surtout (...)
Les catégories de l'entendement
Il est des chattes comme de la Raison -d'ailleurs n'est-ce pas raisonnable de laisser la Nature faire (...)
Editorial de bienvenue
Bienvenue sur le tout nouveau site consacré aux chattes naturelles, cet espace sacré que le Malin veut (...)
Les perversions du marketing
 

Quand le marché de l'épilation doit composer avec les tendances (absurdes) du féminisme pro-poils, cela donne un cocktail aussi ridicule que vicieux.

Nous avons maintes fois dénoncé sur Téléchatte la guerre menée par les marchands de l'épilation (rasoirs, crème dépilatoire, cires, crèmes hydratantes post-épilation, etc. la liste est longue). Ceux-ci n'hésitent devant aucun argument fallacieux et aucune culpabilisation dont les femmes sont malheureusement si sensibles, et donc victimes.

Féminisme contre-productif

Mais à la fois nous avons aussi dénoncé les phénomènes (de foire) féministes qui, voulant s'attaquer à "l'horrible patriarcat qui domine les femmes", leur propose comme solution de se laisser pousser les poils. Mais tous les poils !

Cette attitude extrémiste est, comme tout extrémisme, dérisoire et donc contre-productive. Les poils aux jambes ou à la moustache sont des poils dont on a déjà dit ici qu'ils n'ont quasiment aucun rôle physiologique en plus d'être esthétiquement... incertains, disons.

Comment dès lors davantage rebuter tout mâle biberonné au porno qu'en laissant ces poils indésirables ? Commençons déjà par faire revenir les poils pubiens qui remplissent de nombreux rôles physiologiques, mécaniques, humidificateurs, etc., mais aussi esthétiques et excitateurs (car, rappelons-le, le poil pubien est présent pour exciter le mâle ; en effet, il est apparu chez la femme (et l'homme) lorsque ceux-ci ont perdu les poils de leurs ancêtres préhistoriques, alors même que les singes ont des poils sur tout le corps SAUF sous les bras et au pubis ! Le poil pubien est donc le marqueur de la femme nubile : elle peut (et doit) exciter le mâle là où une chatte rasée de petite fille n'excite pas un homme sain...).

Un marketing doublement vicieux

Les sociétés dont le commerce tourne autour de l'épilation renvoient en général une image féminine et pro-féministe. Les femmes s'émancipent (en se rasant, c'est un comble !), elles deviennent libres (en s'infligeant de s'épiler), et autres bullshit comme disent les américains.

Mais les voilà bien ennuyées lorsque le féminisme soutient qu'il faut désormais garder ses poils ! Que faire donc ?

La solution fut vite trouvée, et ne s'embarrasse pas de questionner l'intelligence de la cible marketing (les femmes) : les marchands du temple vous montrent des jolies jambes poilues, des moustaches bien marquées, et autres poils peu ragoûtants pour un public contemporain. Puis vous dit un "faites comme vous l'entendez" qui nous rappelle les insupportables slogans de notre époque : "soyez vous-mêmes" et autres billevesées.

Dès lors la femme continue à s'épiler mais se dit qu'elle fait comme elle l'entend, que personne ne saurait lui imposer quoi que ce soit, et donc que son honneur est sauf. Le marché aussi, ouf.






 
 
 
Vos commentaires
(du plus récent au plus ancien)
 
 
SilnenrestaitkunCommentaire en attente de modération

Tout d'abord, permettez-moi de vous féliciter pour le sérieux et la justesse de vos articles (il n'en est malheureusement pas toujours de même pour les commentaires, qui ne volent souvent pas bien haut, hélas !) Malheureusement, c'est un peu le combat du pot de terre contre le pot de fer. Pour moi les poils pubiens sont indissociables de la nudité féminine, comme les seins ou les fesses. Je ressent toujours une frustration à la vue d'une femme entièrement épilée. Un peu comme si elle n'était pas vraiment nue et conservait un cache-sexe couleur chair. (Je trouve même que ça fait un peu "alien de Roswell". Vous voyez l'image ?). Au niveau du pubis, les poils ne dissimulent rien. Bien au contraire, ce sont les poils qui donnent sont caractère sexuel à cette zone. Par exemple, même à notre époque d’intense poilophobie, pour autant qu'elle se moque du regard des autres, rien n'interdit à une femme de se promener au grand soleil avec des poils de 15 centimètres sous les aisselles si ça lui chante. Par contre, il n'en ira pas de même si elle décide de porter un maillot super échancré, style "brésilien" avec des touffes poils qui dépassant d'un peu partout, sur une plage ou dans une piscine publique. Ça ne serait pas possible car jugé impudique (et interdis de ce fait). Pourquoi ? Tout bonnement, comme je le dit plus haut, parce que la présence de poils (re)donnent son caractère sexuel au pubis (féminin). Si la même femme revient le lendemain au même endroit avec le même maillot mais cette fois scrupuleusement épilée, ça ne posera plus aucun problème. On peu lui voir la moitié du pubis, si il est exempt de poils, il perd son caractère sexuel. Je me sens tout bête d'écrire ces chose car tout ça me parait tellement évident !!! Avant de vous faire part de ma prochaine réflexion, je m'empresse de dire que je ne CONDAMNE AUCUNE PRATIQUES SEXUELLES ( Pour autant qu'elles n'impliquent que des personnes MAJEURS ET CONSENTANTES, cela va de soi) Cela étant dit, je trouve vraiment paradoxale tous ces hommes qui se disent dégoûtés par la vue de quelques poils pubiens mais qui pratiquent ou du moins fantasment sur la sodomie , qui elle est dans tous les films porno !!! Un pubis couvert de poils ??? Beeerkkk, mais la bite parfumée à la merde, Mmmm comme c'est exquis !!!! Encore une fois, je le répète, chacun est libre de ses pratiques sexuelle, mais il faut quand même appeler une chatte une chatte et un anus un anus !!! Pierre
 
AnonymeCommentaire en attente de modération

j'aurais pas dit mieux !
 
---::---
Merci de respecter la bonne tenue du site. Aucun propos vulgaire, injurieux ou à caractère pornographique ne seront tolérés.
Nos éditos , tu les respectes ou tu les oublies.
 
De : Anonyme
 
Protégez votre pseudo, et devenez célèbre : inscrivez-vous !
 
Diffusez votre chatte
et devenez célèbre !
 

Vous aussi vous pouvdez devenir célèbre et diffuser votre chatte :-) !

Transmettez-nous vos photos, et nous les mettrons en ligne avec vos commentaires personnels, en tout anonymat !

Rendez-vous dans l'espace :

Je partage ma Chatte
 
 
--:--

 

 Chattes Galerie -  Chattes Célèbres -  Chattes Rétros / Vintage -  Chattes Naturistes / Nudistes - Chattes dans l'Art - Chattes de Résistantes
Téléchatteuses - Editos -  Revue de presse - Fiches pédagogiques - Sondages -  Visuels -  TV-Chatte -  Vidéos adultes

Contacts - Mentions légales - Sitemap
© 2011 - Telechatte® A Pussy Way of Life®